Châtellerault

Châtellerault met tout en œuvre pour faciliter l’accueil de ses nouveaux résidents. Par exemple, la commune travaille avec l’association Accueil des villes françaises (AVF) pour mettre en place des mesures d’encadrement, d’information et d’accompagnement des habitants nouvellement installés. Voici quelques uns des atouts de la ville. A lire impérativement pour ceux qui souhaitent y vivre.

Situation géographique

C’est dans le centre-ouest de la France, à la frontière du Poitou avec la Touraine, que Châtellerault sortit de terre en 952. La commune du grand ouest français fait partie de la région Nouvelle-Aquitaine et dépend du département de la Vienne, dont elle est le chef-lieu d’arrondissement. Châtellerault compte 3 cantons (Châtellerault 1, 2 et 3) qui forment chacun une circonscription électorale. La ville se trouve au nord de la Vienne, au bord de l’axe routier Bordeaux-Paris et de l’axe ferroviaire reliant les deux mêmes villes. La vie des Châtelleraudais s’organise autour de l’unité urbaine et de l’aire urbaine de Châtellerault. Enfin, la ville et 47 autres communes forment la communauté d’agglomération du Pays châtelleraudais.

Les transports

Châtellerault n’est pas une commune enclavée. Elle est reliée à Paris et Bordeaux grâce à l’autoroute A10 et plusieurs routes départementales. Par ailleurs, l’échangeur 26 sur l’A10 et l’échangeur 27 se trouvent sur la commune.

Elle dispose également d’une gare ferroviaire (label « Gare 2011 ») positionnée comme un des arrêts de la ligne reliant Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean et inversement. Les bus et autocars TAC (Transports de l’agglomération châtelleraudaise) rendent un grand service aux habitants. Ils leur permettent de circuler dans tout Châtellerault et de rejoindre d’autres villes de la communauté d’agglomération du Pays châtelleraudais (13 communes au total, dont Archigny, Thuré et Bonneuil-Matours).

Les quartiers de Châtellerault

La ville est divisée en huit grands quartiers : Châteauneuf, le centre-ville, les Minimes, Antoigné, Châtellerault Est, Targé, Plaine d’Ozon et La Forêt. Ces huit ensembles officiels sont ensuite subdivisés en plusieurs petites régions, aboutissant à la division que voici : Antoigne, Beauregard, Centre sud, Centre-ville, Châteauneuf, Faubourg nord, Faubourg sud, Jean Moulin, La Brelandière, La Bruyère, La Forêt, Le Verger, Les Minimes, Ozon Est, Ozon Ouest, Targe, Zones Industrielles Sanital et Nord.

Les quartiers de la Plaine d’Ozon, les Renardières, Châteauneuf sur la rive gauche de la Vienne et les Minimes accueillent presque uniquement des logements sociaux. Les prix des biens immobiliers y sont encore assez abordables mais les logements vacants sont assez rares.

La situation économique de la ville

Châtellerault se porte bien. Elle doit cette réussite au dynamisme de son tissu industriel après que la ville lui eut donné une nouvelle orientation en 1982 : désormais, l’industrie de pointe occupe une place majeure dans l’économie de « La ville qui marche avec son temps ». Notamment, les secteurs de l’aéronautique et de l’automobile y ont trouvé un terrain privilégié pour leur développement.

Plusieurs entreprises nationales voire internationales ont fait le choix de s’implanter dans la technopole de Châtellerault. On citera, en exemple, Safran Aircraft Engines (moteurs aéronautiques et pour l’industrie spatiale), Fenwick-Linde (matériel de manutention d’origine française),  Thales (branche de l’avionique). On comprend dès lors pourquoi elle forme un pôle économique majeur dans cette région.

 

L’énergie culturelle

Châtellerault est prospère en monuments historiques, elle tend les bras aux amateurs de tourisme culturel. Les visiteurs, et même les Châtelleraudais, concentreront leurs intérêts sur plusieurs sites, dont l’illustre pont Henri-IV construit en 1611, le château de Targé, l’hôtel Sully et l’église Saint-Jacques bâtie en l’an 1008.

L’ancienne manufacture d’armes, surnommée La Manu, est aujourd’hui un des hauts lieux de la vie culturelle à Châtellerault. Une œuvre artistique de Jean-Luc Vilmouth, datant de 1994, baptisée les 2 tours, trône juste à l’entrée du bâtiment. L’édifice abrite notamment le Conservatoire départemental de musique et de danse Clément-Janequin, ainsi que l’École nationale de cirque, mais aussi le musée Auto Moto Vélo.

Quelques points sur l’environnement

La rivière Vienne pénètre et parcourt Châtellerault. Dans le même temps, la ville se trouve en affluent de la Loire avec les rivières Clain, Ozon et de l’Envigne. L’incursion de ces cours d’eau sur le territoire de la commune est à l’origine de la formation des îles Cognet et Sainte-Catherine. Cette dernière constitue un site écologique préservé.

L’écotourisme est mis à l’honneur à Châtellerault. Les Châtelleraudais, aussi bien que les touristes, prendront plaisir à arpenter à pied, et à leur rythme, 350 kilomètres de sentiers balisés. Les randonnées pédestres sont une des plus belles façons de découvrir la splendeur de la ville et toute la magnificence des campagnes alentours.